L’hébergement d’un site, c’est quoi ?

hébergeur

Tout comme un centre de données de grande entreprise, les données du site Web doivent être préservées. Le stockage des données en transit sur le réseau est géré par l’hébergeur. Au fur et à mesure que la pratique a évolué, les services gérés sont passés des systèmes partagés aux systèmes cloud et les propositions entre ces deux modèles de stockage sont très larges. L’hébergement d’un site Web mérite d’être précisé, car sa connaissance n’est aujourd’hui réservée qu’à quelques personnes spécialisées dans le domaine. Qu’est-ce que l’hébergement Web ? Comment fonctionne un service d’hébergement Web ?

Ce qu’on entend par hébergement Web

En termes simples, l’hébergement Web consiste à rendre un site Web accessible en permanence aux internautes en accédant à un serveur. En tant que propriétaire du serveur, l’entreprise avec laquelle vous faites affaire devient l’hébergeur de votre site Web.

Les données qui codent le site Web, y compris le code HTML et CSS, sont regroupées dans plusieurs fichiers puis placées sur le serveur, lui-même géré par l’hébergeur. Les données contenues sur le serveur seront alors traduites par votre navigateur afin que le site s’affiche devant vos yeux avec tous ces composants. Notez que l’hébergeur Web peut fournir d’autres services, tels que la protection antivirus ou des services de sauvegarde pour votre site.

Loin d’être proposé dans une formule unique, l’hébergement se décline sous plusieurs formes, chacune avec ses avantages et ses inconvénients. Dans tous les cas, le serveur doit disposer d’une bande passante efficace (au moins 100 Mbps, ce qui signifie des vitesses de téléchargement d’environ 100 mégabits par seconde). Pour plus d’informations sur ce sujet, veuillez consulter le site : ouiheberg.com.

Comment fonctionne l’hébergement Web ?

L’hébergement Web est une ingénierie qui permet aux internautes de taper votre nom de domaine dans leur navigateur de recherche pour visualiser le contenu de votre site Web. En premier lieu, l’éditeur du site Internet doit sauvegarder un nom de domaine, puis mettre le contenu sur les serveurs du prestataire d’hébergement. Le Domain Name System (DNS) établit le lien entre les noms de domaine et les serveurs. Dans cette hypothèse, le serveur indique sous quelle adresse IP votre domaine particulier est sauvegardé. Si un utilisateur visite une URL, le nom de domaine est résolu en une adresse IP et Internet est recherché pour l’adresse correspondante. En cas de succès, affichez le site Web à l’utilisateur.

Sans exclure les pannes matérielles, plusieurs fournisseurs d’hébergement utilisent de différents serveurs (haute disponibilité) pour le même domaine. L’analyse des requêtes est donc possible même si le serveur est hors ligne. Les performances peuvent être améliorées en utilisant un réseau de diffusion de contenu (CDN) : ce dernier réplique le contenu vers plusieurs centres de calcul, qui peuvent ultérieurement être distribués dans le monde entier. En conséquence, les consommateurs qui sont du point de vue géographique éloigné de leur fournisseur d’hébergement peuvent obtenir des temps de chargement rapides.

En règle générale, un pack d’hébergement comprend également une base de données, une installation PHP et un certificat SSL. Sans ces technologies de base, aucun site Web ne serait accessible actuellement. C’est pourquoi plusieurs prestataires les incluent directement dans leurs packs d’hébergement.

Différentes solutions pour héberger votre site Web

Il est important de comprendre comment fonctionnent les différents types d’hébergement Web afin de pouvoir choisir celui qui vous convient le mieux en fonction de vos besoins actuels et futurs.

Hébergement partagé : votre site Web est stocké sur le même serveur Web que les autres sites Web. C’est la solution idéale pour présenter des sites Web de manière professionnelle. En termes de rapport qualité/prix, lorsque vous êtes un professionnel indépendant, TPE ou PME et que votre site Internet reçoit moins de 10 0000 visite mensuelle, c’est votre solution de choix.

Hébergé sur des serveurs dédiés : ici, votre site vit sur un serveur que vous louez ou achetez. Cette solution est idéale si vous envisagez un gros site avec plus de 10 000 visiteurs mensuels, mais elle est très onéreuse. Si vous avez plusieurs sites, vous pouvez tous les mettre sur le même serveur. Les grandes entreprises avec des équipes dédiées à l’hébergement de leurs sites Web préfèrent souvent ce type d’hébergement.

Hébergement VPS (Serveur Privé Virtuel) : les serveurs sont partagés, mais limités à 20 sites. Tous les sites d’un même serveur disposent de la même quantité de mémoire et d’espace disque. Contrairement aux serveurs partagés, il s’agit d’une solution égalitaire. Par conséquent, les capacités de développement de votre site Web sont limitées. Cette solution est adaptée aux sites de test ou aux petits sites qui ne grandissent pas ou très peu.

Hébergement en nuage : le serveur hébergeant les données peut accéder à des ressources extérieures au serveur utilisé. Dans l’un des exemples d’échec, d’autres serveurs dédiés sont intervenus pour que tout fonctionne, contrairement à d’autres solutions qui n’utilisaient qu’un seul serveur. Cependant, ce type d’hébergement est plus vulnérable en termes de sécurité.

Quel hébergement choisir ?

Il est important de peser le pour et le contre de chacun avant de s’aventurer sur tel ou tel hébergement. Vous devez d’abord définir votre budget et vos besoins. Les serveurs de jeux de quelques personnes n’ont pas besoin du même niveau de sécurité que l’infrastructure d’une multinationale. Vous savez maintenant comment départager différentes infrastructures en fonction des critères qui correspondent à vos besoins. Il ne reste plus qu’à faire le bon choix.

Suivre des études d’ingénieur informatique à Paris
Qu’est-ce qu’une plateforme SaaS ?